Index de l'article
Personnal Branding: devez-vous créer une mini marque sur internet ?
Créer sa mini marque
Nourrir votre mini marque
Faire le bilan de votre mini marque
Toutes les pages

Deuxième défi: nourrir votre mini-marque

Une fois que la marque personnelle est définie, il faut l'alimenter, la nourrir pour que, petit à petit, elle prenne corps.

Pour la nourrir, c'est simple, il faut communiquer sur le web. Chaque acte de communication personnel que vous réalisez vient enrichir, nourrir votre marque personnelle. Vous publiez et signez de votre véritable nom, un avis sur un hôtel ? Vous communiquez. Vous appuyez sur le bouton « « J'aime » sur une page Facebook ? Vous communiquez. Vous partagez l'article qui parle du duel à la tête de l'UMP. Vous publiez une photo de vos vacances ? Vous communiquez. Votre marque personnelle résultera de l'accumulation de tous les signaux que vous aurez envoyés et aussi de tous les signaux qui auront été envoyés sur votre personne par d'autres internautes, amis ou ennemis.

Plus vous aurez communiqué, moins les signaux envoyés par des personnes qui ne vous sont pas favorable seront audibles. Plus ciblés et cohérents sont vos propres signaux moins ceux de vos éventuels détracteurs seront crédibles.

Nourrir votre marque personnelle, c'est donc, essentielle accumuler les actes de communication personnelle, choisis, réfléchis, en cohérence avec les valeurs, thèmes, univers auxquels vous souhaitez être associé. Cela ne consiste donc pas simplement à communiquer pour se montrer, à communiquer pour se défouler ou à communiquer pour ne pas s'ennuyer.

A ce stade, il peut être intéressant de lister les principaux actes de communication personnelle. En voici donc une liste non exhaustive, classé par site de diffusion.

Nourrir votre mini marque avec votre blog personnel

Analyses
Réactions à l'actualité
Informations personnelles sur votre vie privée
Avis sur des sites, des produits, des personnes
Coup de gueule
Discussion (à travers la section commentaire de votre blog)
Liste de vos blogs amis (qui révèlent une partie de votre réseau)

Nourrir votre mini marque avec votre blog professionnel

Analyses
Réactions à l'actualité
Coups de gueule
Avis sur des entreprises, des techniques, des thématiques professionnelles en vogue
Discussions (à travers la section commentaire de votre blog)
Liste de vos blogs amis (qui révèlent une partie de votre réseau)

Nourrir votre mini marque avec les blogs de tiers

Commentaires
Avis
Discussions (à travers la section commentaire de ces blogs)
Guest blogging (publication de votre articles sur des blogs amis)

Nourrir votre mini marque avec les sites de contenu tiers

Commentaires
Avis
Guest copywriting (publication de vos articles sur des sites amis)
Tribune libre
Interview
Chat
Webinaire (auquel vous participez en tant qu'intervenant)

Etre présent sur les sites d'événements
Apparition dans la liste des personnes ayant participé à un événement (sportif, culturel, professionnel, politique...)
Apparition dans la liste conférenciers ou des organisateurs

Etre présent sur les forums de discussions web

Création d'un profil sur un forum de discussion (adhérer à forum de discussion, même si l'on intervient pas est un acte de communication en soit)
Participation à une discussion
Discussion positive dans un forum de discussion
Discussion polémique dans un forum de discussion
Assistance à un internaute en difficulté

Etre présent sur les réseaux sociaux

Diffusion de photos
Diffusion de vidéos
Création d'un groupe de discussion
Commentaires sur Facebook
La liste des amis Facebook
L'historique du profil Facebook
La liste des pages/marques suivies sur Facebook
La liste des contacts sur Viadeo ou Linkedin
Publication automatique d'informations par des applications mobile, sur votre profil Facebook ou sur votre compte Twitter (Foursquare peut publier, la liste des endroits où vous checkez sur votre compte Twitter ou sur votre profil Facebook)
Partage de produits, d'articles ou d'information sur Facebook
Commentaires sur Facebook
« J'aime » sur Facebook
et plus récemment « J'écoute » (un morceau de musique), « Je lis » (un article), « Je regarde » (une vidéo), « Je cuisine »
Publication de photos sur Pinterest
Publication de photos Instagram

Autres outils

Communiqué de presse relatant un site que vous avez créé
Communiqué de presse relatant une étude que vous avez réalisé
Communiqué de presse relatant une pétition que vous avez lancée
Communiqué de presse relatant un événement que vous organisez

Au final, imaginez que chaque petit acte de communication sur internet est l'équivalent d'un petit encart publicité qui vous permet de faire connaître votre marque personnelle et qui sera vu parce quelques dizaines ou quelques centaines de personnes. Chaque message, chaque réaction, chaque partage ne sera pas vu par tous ceux qui s'intéressent ou s'intéresseront à vous.

Troisième défi : gérer les réactions à vos actions de personnal branding

Internet a ceci de fantastique et d'effrayant qu'il vous permet de tout publier, mais à n'importe internaute aussi de réagir à ce que vous venez de publier.

Selon toute logique, si vous communiquez de façon logique et intelligente, vous constituerez autour de vous un réseau de relations, de sympathisants et même peut-être de supporters. Cultivez soigneusement ce réseau qui permettra d'amplifier vos messages et de renforcer l'aura de votre mini-marque.

Voici quelques conseils pour développer et entretenir votre réseau de soutien sur internet
- Publiez des commentaires sympathiques sur les profils de vos vrais contacts sur les réseaux sociaux
- Prenez l'initiative du contact avec de nouvelles personnes qui vous intéressent réellement sur les réseaux sociaux,
- Publiez des commentaires suite à la publication d'articles sur des blogs relatifs au sujet sur lesquels vous souhaitez communiquer. Cela facilitera le contacte avec l'auteur du blog.
-  Lorsque vous publiez des posts sur votre blog, invitez vos lecteurs à la discussion : cela encouragera la participation et fera réagir les internautes.

Tout contenu diffusé sur internet peut être critiqué, interprété, déformé, volé, détourné, tourné en dérision... Par conséquent, lorsque vous publiez un article, essayer d'imaginer comment des personnes mal intentionnées ou tout simplement des personnes ayant l'esprit de contradiction peuvent réagir aux textes, photos ou vidéo que vous publiez. Mettez vous dans la peau d'un homme politique qui doit communiquer tout en sachant qu'il est la cible d'attaques incessantes du parti d'en face. Il suit des cours de média coaching auprès de professionnels qui lui conseillent les mots à éviter, lui expliquent comment aborder les sujets sensibles, lui dressent une liste de sujets à éviter à tout prix... tout ceci afin qu'il existe le moins d’aspérités possibles dans son discours sur lesquelles ses opposants pourraient prendre appuyer pour le mettre en position difficile.

Vous n'êtes pas un homme politique. Vous n'êtes, donc, pas, en permanence, susceptible d'être la cible d'attaques. Mais un jour, si vous êtes pour cible par une unique personne, tout ce que vous aurez publié auparavant pourra être utilisé contre vous.

Vous venez de publier un nouveau post sur votre blog dont vous êtes particulièrement fier car vous avez enfin trouvé enfin un sujet sur lequel vous aviez des idées originales et vous avez même reçu des réactions positives dans les commentaires. Malheureusement, votre post a été lu par cet autre blogueur qui vous avez contacté deux mois auparavant pour un échange de liens, que vous avez décliné parce que vous estimiez que son blog n'était pas de suffisamment bonne qualité. Ce blogueur éconduit commente sur son propre blog votre superbe article et le démonte méthodiquement.

Vous publiez une photo de vacances de vous en bikini sur votre mur Facebook car vous pensez que ce joli maillot de bain vous montre à votre avantage et que vous souhaitez renvoyer l'image d'une personne épanouie ? Votre ex petit ami que vous avez gardé dans vos contacts, voit cette photo et  peut poster un commentaire négatif au bas de cette dernière. Pire, il peut prendre la photo et la publier sur un autre site avec un commentaire de type « Petite coquine ! » ou un commentaire bien pire... et s'il est très doué, il pourra même gommez votre maillot de bain pour vous faire apparaître en tenue d'Eve. Conseil en passant : ne publiez jamais une photo de vous en maillot de bain sur Facebook et interdisez à ceux qui vous ont pris en maillot de bain de faire de même.

Prévoyez donc, que vos efforts de communication pour créer une marque personnelle cohérente puisse est de temps à autre contrecarrer par des empêcheurs de communiquer en rond.

Ayez d'ailleurs aussi en tête à ce niveau que d'autres éléments de communication totalement privés peuvent être publiés sans votre autorisation : copies des mails que vous avez envoyés, copies des messages privés sur Facebook, sur Twitter et autres réseaux sociaux, copies de chats auxquels vous avez participé, photos ou vidéos prises durant des cessions de chat vidéo, des photos ou vidéos prises dans le monde réel.

Quelques conseils qui vous permettront de diminuer le nombre de réactions négatives et de détournements :
- Répondez toujours courtoisement aux sollicitations
- Si vous tombez sur un malotru, ne réagissez pas, ne cherchez pas à avoir raison et esquissez. Les malotru sont les plus susceptibles de vous mettre en cause partout sur internet.
- Evitez les sujets polémiques sauf si vous avez beaucoup d'énergie à dépensez pour gérer des discussions qui dérivent
- Evitez de mettre en cause des personnes ou entreprises directement nommées, en particulier si ce sont vraiment d'affreux personnages ou d'affreuses entreprises, car ce sont ceux qui risquent de réagir le plus vivement contre vous.
- Publiez peu de photos différentes de vous sauf auprès de vos amis très proches. Cela évitera que l'on crée de toute pièce un profil crédible et riche en photo en votre nom sur un réseau social.
- Ne vous fâchez pas avec vos amis très proches afin qu'ils ne soient pas tentez d'utiliser photos ou échanges compromettant pour prendre leur revanche
- Ne vous fâchez pas par mail
- Ne vous fâchez pas sur des forums
- Ne vous fâchez pas sur les réseaux sociaux
- Ne vous fâchez pas dans la vie réelle car désormais de nombreuses personnes se vengent sur internet.

Ce dernier point est paradoxalement peut-être le plus sensible. En effet, on voudrait que le réel et le virtuel fonctionnent en vase clos chacun de son côté.  Ce n'est plus le cas : auparavant, un conflit réel n'avait de pendant sur internet. Lorsque vous vous brouillez avec un collègue, un patron, un amant, un commerçant, il suffisait en général de rompre les contacts pour les choses se tassent d'elle-même. Sauf cas exceptionnels, votre brouille restait confidentielle et n'était connue que de quelques personnes proches des deux parties. Aujourd'hui tout a changé, une simple brouille privée entre deux élèves peut devenir publiqu sur Facebook si l'une des deux parties se « lâche ». Certains collégiens se sont même suicidés après avoir la cible d'attaques sur Facebook suite de banales altercations. De nombreux professionnels qui estiment avoir été victimes d'arnaque de le part de partenaires, associés, d'employés ou fournisseurs les dénoncent sur Twitter, des forums de discussion ou sur un blog. S'ils sont habiles, ils le feront de façon anonyme et ne seront pas attaquables en justice.

Donc, une excellente façon de limiter les mises en cause virtuelles est de limiter au maximum les inimitiés en dehors d'internet.



Raphaël Richard, spécialiste du référencement depuis 1996

Expert en eréputation

Revue de presse

Interview de Raphaël Richard
sur 01 informatique à propos de notre service

Offre d'emploi

Neodia, l'agence de webmarketing ROIste et pionnière recrute actuellement.

Données personnelles

Pour protéger l'eréputation de votre société, mettez votre société en conformité avec la RGPD.